Lucioles

Lucioles

Depuis 2018, AequitaZ appuie des groupes constitués, en constitution, ou des leaders qui font concrètement avancer une question de justice dans leur quartier ou dans leur ville. Organisation de rassemblements nationaux pour tisser des alliances, temps de formations ou résidences de territoires, nous cherchons à provoquer des échanges entre pairs et progresser ensemble dans nos actions visant plus d’égalité et de justice.

31 janvier et 1er février 2020 : Lucioles #3. Rencontre « L’argent dans les quartiers populaires »

Pour cette 3ème édition des rencontres des Lucioles, nous avons posé ensemble les questions de l’argent et des solidarités, de ce qui compte pour soi, pour nos collectifs et pour nos quartiers. L’argent est au cœur de nos vies, et de notre démocratie. Parce que nous vivons dans une économie de marché où l’on ne peut pas vivre sans un minimum d’argent. Car l’argent dans les quartiers populaires est souvent rare, parfois caché, toujours évoqué à demi-mots. Et pourtant, l’argent est au cœur des préoccupations des parents, des travailleurs pauvres, des jeunes ou des retraités, mais aussi des associations oeuvrant pour plus de justice dans ces quartiers.

Nous avons invité 8 collectifs et associations à venir partager avec nous ces 2 journées de rencontres, de co-formation et de réflexions, en présence également de Florence Weber, anthropologue et sociologue.

Automne 2019 : Résidence dans le quartier de la Busserine à Marseille

AequitaZ a rencontré les femmes de la Busserine en 2019 à la seconde rencontre des Lucioles. Elles nous ont parlé de la méfiance bien installée entre habitants d’un quartier populaire laissé à l’abandon par les pouvoirs publics et les élus locaux. Elles ont parlé de ce qui leur semblait une menace parfois, d’être instrumentalisé, d’être séduit par des propositions qu’on ne peut pas refuser, d’être appelé sur une liste électorale alors que l’on est investi dans le CA d’une association. Elles ont aussi parlé du besoin de maintenir des relations justes et constructives avec l’institution, de pouvoir garder sa liberté, son autonomie, mais aussi de construire avec l’institution comme avec les habitants. C’est ainsi qu’une résidence a été organisée à la Busserine, en terre marseillaise, pour élaborer un guide pratique intitulé « Résister au clientélisme et tisser des relations justes avec les élus ».

8 et 9 février 2019 : Lucioles #2, rencontre nationale de collectifs de citoyens en lutte contre les injustices

« Quand la lumière des étoiles engourdies se blottit dans le ciel de Paris, un espoir prend feu au creux de la nuit. » Mathias Malzieux.

Plus de 45 participants, habitants impliqués dans des collectifs locaux en France, se sont retrouvés pour deux journées de partage d’expérience, de croisements, de formation, dans la Drôme. Durant cette rencontre, nous avons vécu des ateliers pour muscler nos pratiques autour de différents sujets : jouer collectif ; négocier ; élargir son répertoire d’action. Nous avons partagé des histoires vécues par les participants, qui constituent aujourd’hui des récits utiles à la mobilisation ou des expériences inspirants : Marches de 1993 à Marseille, Parlement de la Rue à Québec, Marches contre la pauvreté en Rhône Alpes inspirées des marches en Inde… Nous avons également échangé avec une élue régionale sur ces différents sujets, pour changer de point de vue, regarder la question du pouvoir et des instances politiques.

Automne-hiver 2018-2019 : mobiliser des leaders de toute la France

Nous avons été à la rencontre de leaders citoyens engagés, notamment dans tous ces quartiers que l’Etat désigne comme prioritaires mais qui ne le sont pas toujours. L’enjeu ? Faire connaissance, appuyer les groupes et les inviter à un temps de rencontre nationale. Nous avons ainsi pu aller à la rencontre de collectifs déjà constitués ou en émergence :

  • A Douai dans les Hauts de France, avec des membres de collectifs d’allocataires du RSA, avec un collectif qui lutte contre les violences faites aux femmes, et le mouvement Partage et Insertion.
  • A Saint Etienne auprès de Terrain d’entente qui s’engage dans un quartier sur l’éducation, l’accès aux droits, le droit aux loisirs, aux vacances et à la culture
  • à Marseille avec le groupe de veille du quartier de la Busserine, les habitants à l’épreuve du trafic ; la Table de quartier de la Rouguerie et le collectif Maison Blanche : deux collectifs de jeunes.
  • A Calais, un collectif d’associations du quartier de Beaumarais qui initie des espaces de rencontres entre habitants et exilés

Février 2018 : une rencontre nationale

Cet événement a été conçu comme un espace éphémère de rencontres, d’explorations et d’alliances. Nous avons cherché à susciter des croisements fertiles et des alliances entre militants de collectifs informels, acteurs associatifs, agents ou élus de collectivités locales. Ces alliances se veulent pragmatiques et nouées autour d’une cause : faire reculer la pauvreté, lutter contre les discriminations, s’organiser en solidarité avec les migrants, créer les conditions d’une démocratie où chacun et chacune ont voix au chapitre.

Nous étions plus de 120 personnes rassemblées à Paris le 3 février, issus de 20 départements et même de Belgique, de quartiers populaires et de territoires ruraux, pour partager nos regards sur les maux de notre société (nos nuits) et faire alliance autour de nos initiatives (les lucioles). Cette 3ème édition des rencontres nationales du pouvoir d’agir a été une belle occasion de rencontre et de débats autour d’une démocratie plus inclusive, de l’accueil des migrants, d’initiatives de lutte contre la précarité, de notre rapport au travail, à l’écologie ou à la création d’activité.

Dernières actualités

Pourquoi se retrouver à plusieurs pour affronter le chômage ?

28 janvier 2021 | Actualités, Boussole, Lucioles, Projets
A quoi sert un collectif de chômeurs quand on voit l’inquiétude monter inexorablement sur la perspective de retrouver un boulot, la peur de craquer face à l’angoisse des fins de...

Lire la suite

Podcast #4 « On vit sur la solidarité de quartier, dans le système de la débrouille »

12 octobre 2020 | Actualités, Associations, Lucioles, Projets, Protection sociale et solidaire
Podcast #4 "On vit sur la solidarité de quartier, dans le système de la débrouille" A l'occasion de la rencontre des Lucioles 2020, Monique Cunnac, militante à AequitaZ, a réalisé...

Lire la suite

Podcast #3 « J’étais fière de me battre. Le papa n’était pas là, mais j’étais là moi. »

12 octobre 2020 | Actualités, La Huppe, Lucioles, Projets, Protection sociale et solidaire
Podcast #3 "J'étais fière de me battre. Le papa n'était pas présent, mais j'étais là moi." A l'occasion de la rencontre des Lucioles 2020, Monique Cunnac, militante à AequitaZ, a...

Lire la suite

Podcast #2 « Je ne veux pas que mes enfants paient mon enterrement »

12 octobre 2020 | Actualités, La Huppe, Lucioles, Projets, Protection sociale et solidaire
Podcast #2 "Je ne veux pas que mes enfants paient mon enterrement" A l'occasion de la rencontre des Lucioles 2020, Monique Cunnac, militante à AequitaZ, a réalisé des entretiens sur...

Lire la suite

Podcast #1 « J’ai pas envie de m’adapter à un système injuste »

12 octobre 2020 | Actualités, Boussole, Lucioles, Projets
Podcast #1 "J'ai pas envie de m'adapter à un système injuste" A l'occasion de la rencontre des Lucioles 2020, Monique Cunnac, militante à AequitaZ, a réalisé des entretiens sur le...

Lire la suite

Comment ré-agir face au clientélisme local ?

9 mai 2020 | Actualités, Associations, Lucioles
AequitaZ publie en lien avec le Centre social Agora du 14è arrondissement de Marseille, un guide pratique à destination d'habitants engagés sur leurs quartiers, au sein de collectifs ou d'associations....

Lire la suite
Toutes les actualités