Justice alimentaire

Le droit à une alimentation de qualité, durable, juste pour le porte-monnaie des plus pauvres comme pour celles et ceux qui la produisent, est au fondement de notre contrat social et de notre lien à la terre. Se nourrir est un droit, donc devrait être un choix. Ce ne doit pas être une charité humiliante. C’est aussi un levier de transition écologique. Il n’y aura pas de justice alimentaire si nous ne cherchons pas à garantir également des revenus décents pour celles et ceux qui produisent notre alimentation.

Contact

Jérôme BAR
jerome.bar@aequitaz.org
Tel. : 06.61.88.20.76

Pour aller plus loin

> Le site du programme TETRAA auquel nous contribuons sur l’axe justice sociale

> Le site de TerritoireS à Vivres auquel nous contributions sur l’axe démocratie alimentaire

> L’interview de la coordinatrice du réseau VRAC Lorana Vincent sur démocratie alimentaire et le lien à AequitaZ

Partenaires

Secours catholique

Comprendre les ressorts politiques de l’alimentation

En 2020, nous avons rencontré des organisations de l’archipel des alternatives alimentaires qui travaillent à réformer et transformer le système alimentaire actuel. Des associations telles que VRAC, le Secours Catholique, les Jardins de Cocagne, le réseau des épiceries sociales UGESS et les CIVAM alliés au sein du projet TerritoireS à Vivres. Des collectivités territoriales qui travaillent sur leurs politiques de transition alimentaire au sein du programme TETRAA. Des personnes qui pensent et veulent expérimenter des formes de Sécurité Sociale de l’Alimentation.

Ces différentes expériences, nous ont invité à questionner les enjeux du système alimentaire français. En préparant et animant des temps stratégiques, des formations, des enquêtes sensibles, des carrefours de savoirs avec des personnes vivant la précarité, nous avons identifié plusieurs sujets clés pour AequitaZ.

Dénoncer le scandale du système alimentaire français

Le système actuel de production agro-industriel favorise la surproduction, en dégradant la qualité de notre alimentation. L’interdépendance est forte entre des exploitations agricoles intensives soutenues par la FNSEA et la politique agricole commune, l’industrie de transformation des produits agro-alimentaires, la grande distribution et l’aide alimentaire qui constitue le bout de la chaîne et l’ultime débouché de ces productions.

Cette filière de l’aide alimentaire, soutenue par la loi Garrot (présentée comme un outil de lutte contre le gaspillage alimentaire), favorise l’écoulement des invendus de la grande distribution et ouvre une niche fiscale pour cette dernière. Cette filière crée aussi de la honte : « C’est humiliant de recevoir de la (mal) bouffe sans pouvoir choisir ». Elle condamne les plus précaires à une alimentation de bout de chaîne, dans un système de distribution où la dignité et le choix ne sont pas toujours au rendez-vous.

Politiser l’enjeu alimentaire

Pour transformer un système, il faut le démonter pour mieux le comprendre de l’intérieur et dans toutes ses dimensions. C’est ce à quoi nous nous sommes employés, au sein des programmes Territoires à Vivres et TETRAA, pour permettre à chacun de prendre conscience des enjeux et des acteurs impliqués à chaque endroit du système. C’est cela qui permet de savoir où et comment agir, que cela soit à l’échelle locale ou nationale. Ce travail d’éducation populaire politique, nous l’avons réalisé avec des collectifs à Grenoble, Montpellier, Lyon, Toulouse, Marseille.

Nous avons contribué à recenser les problèmes rencontrés et à dessiner la « grande image » du système alimentaire. Nous avons mis en débat ces questions avec des citoyens, des institutions, des associations de l’économie sociale et solidaire. Des alliances inédites émergent progressivement, portant en elles les germes d’un mouvement social du droit à l’alimentation et de futures assemblées citoyennes de l’alimentation.

Mettre les plus pauvres autour de la table

A AequitaZ, nous ne pouvions plonger au coeur de cette question sans nous embarquer collectivement avec des personnes qui galèrent aujourd’hui pour se nourrir correctement et librement. C’est pourquoi nous animons un carrefour de savoirs, en partenariat avec le Secours Catholique, pour faire de la recherche sur le sujet du choix à l’alimentation. La question des prix et des trop bas revenus / minimas sociaux a été au cœur de nos explorations, mais également l’existence ou l’accessibilité à des lieux de distribution, selon que l’on habite en ville ou en campagne, dans un quartier isolé ou en plein centre ville. Nous accompagnons l’association VRAC à mettre en place des collectifs d’adhérents dans leurs groupements d’achat pour questionner avec eux les injustices alimentaires. Nous avons mis en place des enquêtes sensibles avec des collectivités pour améliorer la prise de conscience, par les institutions elle-mêmes, des injustices alimentaires à travers le regard et les mots des premiers concernés.

Vers un droit à l’alimentation : notre horizon 2022-2023

« La démocratie alimentaire désigne une volonté et une revendication des citoyen.ne.s à reprendre le pouvoir sur la façon d’accéder à leur alimentation, en lien avec le modèle agricole qui la produit » (Tim Lang, 1998). Nous sommes engagés pour faire progresser la démocratie alimentaire avec les personnes en précarité, en alliance avec l’archipel des alternatives alimentaires et inspirés par l’horizon d’une sécurité sociale de l’alimentation.
Nous cherchons les voies pour faire exister, dans plusieurs régions de France, des assemblées citoyennes de l’alimentation, véritables clés de voûte démocratiques d’un système alimentaire territorialisé, incluant les personnes vivant la précarité alimentaire et porteuses de l’urgence de la transition écologique. Ces assemblées pourraient mettre à l’agenda local des propositions citoyennes et devenir des interlocutrices des politiques publiques de l’alimentation et de l’agriculture.

Nous souhaitons également, dans des alliances élargies, contribuer à faire progresser un plaidoyer national et européen.

Dernières actualités

Se nourrir est un droit

17 mai 2022 | Actualités, AequitaZ, Alimentation, Projets
AequitaZ a été sollicité par le programme Territoires à VivreS en 2021. Une occasion pour nous de contribuer à l'affirmation du droit à l'alimentation, de croiser un enjeu de justice...

Lire la suite

Pour plus de justice alimentaire ! Rencontre avec Lorana Vincent, Coordinatrice du réseau VRAC

31 janvier 2022 | Actualités, AequitaZ, Alimentation, Projets
crédit photo © Laurence Danière L’histoire d’AequitaZ est faite de rencontres. Celle avec Boris Tavernier date de 2013 au moment où il crée VRAC tandis que nous créons AequitaZ. Celle avec...

Lire la suite

AequitaZ s’engage pour le droit à bien se nourrir

26 mai 2021 | Actualités, Alimentation, Protection sociale et solidaire
Traduire la dignité alimentaire en actes, reconcilier le droit à bien se nourrir et l'impératif prendre soin des ressources de la planète, pouvoir être acteur de son alimentation, ce sont...

Lire la suite
Toutes les actualités