ActualitésInstitutions publiquesProtection sociale et solidaire

AequitaZ s’engage pour le droit à bien se nourrir

26 mai 2021

Traduire la dignité alimentaire en actes, reconcilier le droit à bien se nourrir et l’impératif prendre soin des ressources de la planète, pouvoir être acteur de son alimentation, ce sont autant d’enjeux qui agitent l’équipage d’Aequitaz depuis quelques mois, avec la participation à deux programmes nationaux déclinés dans plusieurs villes et territoires. Démarrage imminent.

Nous accompagnons en 2021-2022 le projet Territoires à Vivre (porté par Réseau Cocagne, Secours Catholique, Vrac, CIVAM et UGESS), dans l’expérimentation d’une plus grande démocratie alimentaire dans les Métropoles de Lyon, Montpellier, Marseille et Toulouse. Ce que nous visons, c’est dépasser une aide alimentaire aux plus pauvres comme le « bout de la chaîne » ou un outil de lutte contre le gaspillage d’une production et de distribution alimentaire qui ne sont pas à la hauteur des enjeux écologiques actuels. Nous appuyons la montée en puissance de systèmes alimentaires alternatifs, soutenus par les citoyens et incluant comme acteurs (et pas uniquement bénéficiaires) les plus pauvres, et favorisant des productions de qualité respectueuses du climat et la biodiversité. Séminaire de lancement de Territoires à Vivre les 9 et 10 juin, à Loos-en-Gohelle ».

En parallèle, AequitaZ, au sein d’un consortium de structures (Solagro, Ecocité, Ecozept), participe à l’animation du programme Tetraa de la fondation Carasso, sur la prise en compte des enjeux de justice sociale dans l’alimentation durable. En compagnie de Pauline Scherer, nous explorons avec des collectifs issus de 10 territoires pilotes de nouvelles manière de réaliser un diagnostic de la précarité alimentaire au niveau local, croisant d’autres enjeux comme la mobilité, le logement, l’accès aux droits, etc. Le programme Tetraa sera lancé en juin 2021.

RETOUR